Concevez les produits et services de demain en intégrant l’environnement à toutes les étapes de leur cycle de vie

Industrie et santé : des composés hétérocycliques azotés éco-conçus !

Qui ?

L’institut de Chimie moléculaire de l’Université de Bourgogne (ICMUB) est un établissement de recherche publique, regroupant plus de 140 personnes. Les recherches sont spécialisées dans 3 domaines : chimie moléculaire, chimie des matériaux et physico-chimie et répondent aux enjeux sociétaux forts dans les domaines du développement durable et de la santé.

Témoignage de Franck DENAT, directeur du Laboratoire

L’activité de l’ICMUB s’articule autour de deux axes de recherche majeurs :

  • la chimie propre pour un développement durable, économe en atomes, permettant de minimiser les rejets et d’optimiser les ressources
  • et la recherche de nouveaux outils moléculaires pour la santé, l’imagerie moléculaire et la thérapie. L’institut est un partenaire majeur du projet PharmImage® (technologies d’imagerie appliquées à la pharmacologie et plateforme d’imagerie dédiée à la découverte de marqueurs de suivi d’efficacité des traitements).

L’ICMUB est particulièrement actif en matière de transfert et valorisation : il dispose d’un portefeuille d’environ 20 brevets et a créé 2 entreprises (2005 et 2013).

Témoignage de Jacques ANDRIEU, Maître de conférences HDR

Aujourd’hui notre éco-innovation primée comme une technique d’avenir pour l’Environnement au salon Pollutec est la seule à pouvoir prétendre à des productions significatives. Et grâce aux soutiens d’organisations régionales et de nos ministères, nous allons mettre au point un prototype de pré-industrialisation.

Quoi ?

Les composés hétérocycliques azotés sont au cœur de défis sociétaux et industriels :

  • production de médicaments de qualité, d’emballages biodégradables/biosourcés, de solvants organiques non inflammables,
  • optimisation du transport de l’énergie électrique,
  • réduction des émissions de CO2, etc.

Mais leur production à grande échelle repose sur des méthodes dangereuses et à fort impact environnemental.

Comment ?

Cette éco-technologie met en œuvre des sources chimiques non dangereuses et renouvelables, (électrons, dioxyde de carbone et produits bio-sourcés) : l’électrolyse en milieu recyclable transforme les matières premières en produits éco-conçus.

Cette éco-technologie a des applications directes dans trois secteurs :

  • l’industrie chimique : fabrication de bio-plastiques
  • l’agrochimie : production de solvants industriels
  • la santé : synthèse de molécules limitant la prolifération de micro-organismes

Bénéfices environnementaux

Cette éco-innovation durable, élaborée dans le contexte d’une chimie éco-socio-responsable, présente des gains pour l’environnement et pour l’homme (par rapport à la méthode de référence).

  • valorisation du C02 utilisé comme matière première
  • consommation d’énergie réduite de 99% par rapport au procédé classique
  • risque d’explosion ATEX réduit de 70 %
  • toxicité par inhalation réduite de l’ordre de 80 %
  • 2x moins cher par rapport à un produit non éco-conçu

L’ICMUB est lauréat 2014 « Valorisation »

Plus d’infos

Institut de Chimie Moléculaire de l’Université de Bourgogne
ICMUB UMR 6302 – 9 avenue Alain Savary – BP 47870 – 21078 DIJON CEDEX
jacques.andrieu@u-bourgogne.fr
Tél. : 03 80 39 60 73
http://www.icmub.fr

Vous avez un projet, une question ?

Nous vous accompagnons dans votre démarche.

Partenaires

partenaires
Ce site web est éco-conçu

Ce site déployé sous Wordpress a été optimisé selon des principes de l’éco-conception logicielle applicables en l’état (effets visuels limités, peu d’appel à des librairies javascripts etc…) choisis parmi plus d’une centaine de bonnes pratiques de conception/développement.

Lire la suite